REPRISE DES REPRÉSENTATIONS
PROCHAINEMENT

Théâtre de Nesle - 8, rue de Nesle 75006 Paris [Google Maps]

www.theatredenesle.com


THÉÂTRE DE NESLE
Tél : 01 46 34 61 04
E-mail : theatredenesle@gmail.com

BILLET REDUC : https://bit.ly/3i6Eczf
THÉÂTRE ONLINE : https://bit.ly/39YlNld


À LA RENCONTRE DE GEORGE SAND

EXTRAIT


GEORGE SAND

George Sand, femme libre et de caractère tint une place sans précédent dans le monde littéraire du XIXème siècle.

 

BEAUCOUP DE CHOSES ONT ÉTÉ DITES SUR ELLE

MAIS QUE NOUS DIT GEORGE SAND SUR ELLE-MÊME ?

Céline Dupas-Hutin retrace son enfance, son mariage, les premiers essais littéraires d'Aurore Dupin et la naissance de l'écrivain George Sand, sa vie d'artiste et sa vie spirituelle au travers des extraits de son autobiographie

"HISTOIRE DE MA VIE"

 

Les moments essentiels de la vie de George Sand s'enchaînent avec fidélité.

Certains feront sa découverte, d'autres raviveront leurs souvenirs. Quant aux Sandiens, ils seront comblés.

 

Adaptation et interprétation

Céline Dupas-Hutin

Mise en scène

Marie Sauvaneix


Pourquoi "La Note" ?

Aurore Sand parlait ainsi de sa grand-mère :

"Voyez-vous, il y a autour de sa personne beaucoup d'erreurs et surtout une erreur de non compréhension de son caractère. C'est surtout ça qui est très triste pour la famille que, moi, je représente; c'est que jamais on ne donne LA NOTE JUSTE de cette nature qui était en même temps extrêmement cultivée, même par elle-même, extrêmement noble naturellement et extrêmement discrète sur toutes choses qui n'étaient pas une chose à jeter aux yeux d'une société bienveillante ou non. Elle ne s'en occupait pas, elle vivait !" *

* extrait de la vidéo ci-dessous

 

 LA PIÈCE ESSAIE DE FAIRE ENTENDRE CETTE NOTE !

Avec ses propres mots, nous sommes au plus près d'elle.

Le temps d'une pièce, George Sand est parmi nous... 

1961 - Reportage à Gargilesse où vit Aurore Sand, petite-fille de George Sand. Celle-ci évoque sa célèbre grand-mère dont elle a des souvenirs très précis. Archives INA


ADAPTATION ET INTERPRÉTATION

Céline Dupas-Hutin : "Je découvre George Sand depuis ma jeunesse. À travers ses romans, elle m'a enseigné beaucoup de choses du domaine social, sentimental et inculqué un goût prononcé pour la liberté. J'ai découvert ensuite que nous partagions une spiritualité commune. George Sand a traversé sa vie avec force et conviction sans laisser de côté ses rêveries. Elle a écrit ses romans avec certitude que l’on pouvait faire avancer notre monde dans la réflexion et la sagesse et faire prendre conscience, par les livres, que la vie est telle que nous la faisons et que nous ne sommes jamais seuls. Chacun peut apporter sa part.

Je voulais la remercier de m'accompagner depuis toutes ces années, en livrant fidèlement sa pensée, en l'incarnant seule en scène dans la simplicité d’une note.

 

Je remercie vivement, Marie Sauvaneix, d'avoir mis en scène cette pièce. Ses conseils, son analyse, et son dynamisme m'ont été précieux."


MISE EN SCÈNE

Marie Sauvaneix : "Nous avons cherché ensemble à restituer la modernité de cette artiste, à éveiller les plus jeunes à son univers, et à clarifier certains points auprès des lecteurs plus aguerris. En évitant les clichés, les costumes d’époque, les ambiances XIXème, en recherchant l’essentiel dans la sobriété et la modernité du jeu de l’actrice, ce spectacle ne parle pas seulement de la grande artiste et femme que fut George/Aurore, mais aussi laisse à voir la condition de la femme de l’époque, à peine différente de celle d’aujourd’hui, qui doit se battre quotidiennement pour gagner sa liberté et la conserver."


La Pièce

"Seule en scène" d'une durée de 1h10


La Musique

La bande sonore est composée de la musique de Frédéric Chopin à laquelle un Si bémol joué par Marie Paule Belle vient ponctuer les moments importants de la pièce.

 

- Prélude op. 28, no 15 en ré bémol majeur (connu sous le nom de la goutte d'eau) - interprété par Jeannette Fang

Frédéric Chopin a écrit ses Préludes, op. 28, entre 1835 et 1839, en partie à Valldemossa, sur l'île de Majorque où il passe l'hiver de 1838-1839 avec George Sand et ses enfants. Le cycle se compose de 24 pièces pour piano solo, écrites chacune dans une tonalité différente. Chopin n'a jamais joué les vingt-quatre pièces d'affilée lors d'une représentation publique. En fait, il n'en a jamais joué plus de quatre en concert. Il ne leur a pas non plus donné de noms évocateurs

 

- Nocturne n°20 en do dièse mineur, op. posth., Lento con gran espressione - interprété par Diana Hughes
Frédéric Chopin a écrit son Nocturne en do dièse mineur en 1830, bien qu'il n'ait jamais été publié de son vivant. Il a dédié cette œuvre à sa sœur aînée comme un exercice pour préparer l'étude de son deuxième concerto. Il a été publié pour la première fois en 1875, sous la forme d'un opus posth. sans numéro

 

- Nocturne N°21 en do mineur B108 Op. posthume - Interprété par Diana Hughes
Frédéric Chopin a écrit ce Nocturne en do mineur en 1837, bien qu'il n'ait jamais été publié de son vivant. La musique a finalement été éditée en 1938, plus de cent ans après son achèvement. Comme elle n'a pas de numéro d'opus, elle est généralement désignée par son numéro de catalogue, B. 108. 

 

- Étude op 25 n°1 en la bémol majeur (surnommée la Harpe éolienne) - interprétée par Edward Neeman

La deuxième série d'Études de Chopin a été publiée en 1837, et dédiée à la maîtresse de Franz Liszt, Marie d'Agoult. Les Études de Chopin ont été le fondement d'un nouveau système de jeu technique au piano qui était radical et révolutionnaire. Elles comptent parmi les pièces les plus difficiles et les plus évocatrices de toutes les œuvres du répertoire pour piano de concert. C'est pourquoi elles restent populaires

 

- Étude op 25 n°5 en mi mineur - datée de 1837 et interprétée par Edward Neeman

 

Musique et textes tirés du site : musopen.org/fr


Prenez la plume !

Pour toute demande d'informations sur la pièce, écrivez-nous à : contact@george-sand.fr